Holistique 11

Holistique 11

Décoder la cause d'une maladie et /ou d'un malaise.

Toute maladie prend naissance dans une façon de penser que nous avons contractée depuis si longtemps que nous n'en sommes même plus conscients ; alors surviennent les problèmes de santé. Notre éducation sanitaire cantonnée au domaine des soins physiques, a, aujourd'hui grandement besoin de prendre en considération les messages de nos pensées dont le corps est le vecteur. Décoder et devenir conscient de la cause d'un problème constitue une ouverture vers une compréhension élargie et l'apparition d'un chemin nouveau vers la guérison dont nous sommes acteurs.

Soigner les autres avec le prana ou l'énergie vitale

Un praticien de soins énergétiques digne de ce nom ne doit sûrement pas se contenter de dupliquer une technique au risque de s'enfermer dans une pratique dépourvue de spiritualité. Car au-delà de l'énergie vitale, se trouve l'esprit de vie qui est le véritable médecin des corps et des âmes. La captation et la redistribution du prana alliées à un enseignement de qualité et des pratiques spirituelles vivantes sont les conditions sinequanone à son devenir de véritable praticien de soins énergétiques.

Les chakras, plateformes mémorielles.

Les chakras sont des emmagasineurs de mémoires émotionnelles et psychiques ; une maladie avant de se déclarer sur le plan physique va tout d'abord se manifester au niveau des chakras, c'est-à-dire dans la sphère énergétique du corps humain. Lorsque les chakras sont affaiblis et affectés, nous pouvons observer une couleur grisâtre ou rouge sur les chakras. Agir sur les chakras dans le 11 en les déchargeant des pollutions mentales, psychiques et environnementales c’est prévenir la déclaration de maladies sur le plan physique.

Les cristaux favorisent le développement personnel et de la conscience

Les solides de Platon ou encore les minéraux disposés au sol en forme de cercle dans lequel vous vous placez, génère des vibrations favorisant l'expansion de conscience. Selon que vous souhaitez vous exercer à vous libérer des souffrances causées par l'égo ou que vous voulez ressentir vos corps subtils, vous utiliserez la topaze impériale, la tourmaline noire, l'aigue-marine, l'améthyste, le quartz rose, le cristal de roche, le lapis-lazuli, disposés en cercle.

La conscience, la véritable connaissance qui nous guérit.

La conscience de l’origine d’une difficulté de vie, d’un malaise ou d’une maladie s’avère incontournable pour se libérer de son mal-être. Un grand nombre d’individus vivent et meurent dans l’inconscience et quitte cette vie dans l’ignorance, la rancœur, la peur et la culpabilité. Celui qui sait apprendre à devenir conscient de sa vie, connaît le bonheur et la santé.

Comment distinguer l’éveil de la blessure de l’âme de celui de l’émotion ?

La blessure de l’âme se distingue par une douleur bien plus intense que l’émotion, et se vit dans l’isolement. Nous faisons de notre mieux pour la dissimuler voire y échapper. Nous préférons nous occuper, remplir chaque instant, ne pas rester seul pour ne pas la voir ou la ressentir. L’émotion est plus patente et extériorisée. Elle est réactionnelle et révélatrice de nos comportements d’évitement de la blessure d’âme.

La blessure d’âme activée dans la maladie.

En amont de toute maladie et tout malaise, nous pouvons déceler une blessure d’âme. Les souffrances sont toujours activées par une blessure d’âme. La détection et la conscientisation de celle-ci est un apport précieux favorable à la résorption de la maladie. Le cas d’une patiente atteinte d’urticaire et d’asthme suite au décès d’un proche de sexe masculin a révélé l’éveil de sa blessure d’abandon qui une fois accueillie, traitée et accompagnée, l’a aidée à se soigner dans la considération de ses dimensions spirituelle, mentale, émotionnelle et physique et à s’en libérer pas à pas.

hypnose Ericksonienne

Il faut garder à l’esprit que, même si l’on observe que l’hypnose peut avoir un impact fort sur le retour à la santé de malades, cette pratique ne soigne pas. L’hypnose permet au malade de se connecter à ses ressources naturelles et d’améliorer ses propres capacités de rétablissement. Elle ne se substitue pas à un suivi médical adapté.