Holistique Saint-André-d'Huiriat

Holistique Saint-André-d'Huiriat

Qu'est-ce que la thérapie holistique ?

La thérapie holistique désigne une approche de soin de la personne dans la considération de sa problématique sur plusieurs niveaux interagissant de façon cohérente, logique et organisée. Le traitement d'une maladie, d'un malaise ou d'une difficulté de vie (relationnelle, existentielle, sentimentale, professionnelle, émotionnelle…) quelle qu'ils soient, s’ils sont appréhendés dans leurs dimensions émotionnelle, mental, physique et spirituelle amènent à notre compréhension les causes de nos maux pour mieux les traiter et vivre le changement.

Soigner les autres avec le prana ou l'énergie vitale

Un praticien de soins énergétiques digne de ce nom ne doit sûrement pas se contenter de dupliquer une technique au risque de s'enfermer dans une pratique dépourvue de spiritualité. Car au-delà de l'énergie vitale, se trouve l'esprit de vie qui est le véritable médecin des corps et des âmes. La captation et la redistribution du prana alliées à un enseignement de qualité et des pratiques spirituelles vivantes sont les conditions sinequanone à son devenir de véritable praticien de soins énergétiques.

Les chakras, roues vitales de régénération

Chakras signifie en langue sanskrit roue de vie ou encore centre nerveux. Il existe sept chakras principaux reliés par un fils nerveux auxquels correspondent le système endocrinien et organique humain, les chakras mineurs situés sur les membres corporels et les chakras transpersonnels et subpersonnels situés au-delà du corps humain. Les chakras sont en correspondance avec les organes et le système endocrinien mais aussi avec l'âme. Agir sur les chakras permet de prévenir les maladies et de traiter tous les maux physiques, émotionnels et psychiques.

Les cristaux favorisent le développement personnel et de la conscience

Les solides de Platon ou encore les minéraux disposés au sol en forme de cercle dans lequel vous vous placez, génère des vibrations favorisant l'expansion de conscience. Selon que vous souhaitez vous exercer à vous libérer des souffrances causées par l'égo ou que vous voulez ressentir vos corps subtils, vous utiliserez la topaze impériale, la tourmaline noire, l'aigue-marine, l'améthyste, le quartz rose, le cristal de roche, le lapis-lazuli, disposés en cercle.

La conscience, la véritable connaissance qui nous guérit.

La conscience de l’origine d’une difficulté de vie, d’un malaise ou d’une maladie s’avère incontournable pour se libérer de son mal-être. Un grand nombre d’individus vivent et meurent dans l’inconscience et quitte cette vie dans l’ignorance, la rancœur, la peur et la culpabilité. Celui qui sait apprendre à devenir conscient de sa vie, connaît le bonheur et la santé.

Comment guérir les blessures de l’âme ?

Les blessures de l’âme se soignent, s’apaisent et se guérissent dès lors que nous acceptons qu’elles sont en nous et que nous les reconnaissons en tant que telles. Etant des êtres spirituels incarnés, nous ne pouvons échapper à l’expérience de la souffrance, donc de l’éveil des blessures d’âme. Aussi, nous sommes ici pour la guérison de notre âme dont le corps physique est le reflet dans le plan matériel sur la planète terre.

Comment se défaire des maladies de protubérance (polypes, nodules, kystes…) ?

A l’apparition d’un corps étranger tels qu’un orgelet, une verrue, un polype, un nodule et autres protubérances, votre corps vous signifie que dans votre for intérieur, le besoin d’avoir quelque chose dans votre vie, se fait fortement ressentir. Nous créons inconsciemment ces proéminences pour combler un vide qu’il est souhaitable de remplir autrement qu’en se créant une maladie. La conscientisation de la nature du manque vécu et de la façon de le combler est le moyen le plus sage de s’ouvrir à la guérison.

hypnose Ericksonienne

Il faut garder à l’esprit que, même si l’on observe que l’hypnose peut avoir un impact fort sur le retour à la santé de malades, cette pratique ne soigne pas. L’hypnose permet au malade de se connecter à ses ressources naturelles et d’améliorer ses propres capacités de rétablissement. Elle ne se substitue pas à un suivi médical adapté.