Holistique Saint-Bernard

Holistique Saint-Bernard

Qu'est-ce que la thérapie holistique ?

La thérapie holistique désigne une approche de soin de la personne dans la considération de sa problématique sur plusieurs niveaux interagissant de façon cohérente, logique et organisée. Le traitement d'une maladie, d'un malaise ou d'une difficulté de vie (relationnelle, existentielle, sentimentale, professionnelle, émotionnelle…) quelle qu'ils soient, s’ils sont appréhendés dans leurs dimensions émotionnelle, mental, physique et spirituelle amènent à notre compréhension les causes de nos maux pour mieux les traiter et vivre le changement.

Soigner les autres avec le prana ou l'énergie vitale

Un praticien de soins énergétiques digne de ce nom ne doit sûrement pas se contenter de dupliquer une technique au risque de s'enfermer dans une pratique dépourvue de spiritualité. Car au-delà de l'énergie vitale, se trouve l'esprit de vie qui est le véritable médecin des corps et des âmes. La captation et la redistribution du prana alliées à un enseignement de qualité et des pratiques spirituelles vivantes sont les conditions sinequanone à son devenir de véritable praticien de soins énergétiques.

Les chakras, plateformes mémorielles.

Les chakras sont des emmagasineurs de mémoires émotionnelles et psychiques ; une maladie avant de se déclarer sur le plan physique va tout d'abord se manifester au niveau des chakras, c'est-à-dire dans la sphère énergétique du corps humain. Lorsque les chakras sont affaiblis et affectés, nous pouvons observer une couleur grisâtre ou rouge sur les chakras. Agir sur les chakras dans Saint-Bernard en les déchargeant des pollutions mentales, psychiques et environnementales c’est prévenir la déclaration de maladies sur le plan physique.

Les cristaux pour soigner les maux physiques.

Saviez-vous que la rhodocrosite soigne la goutte ? essayez pour le voir. Les minéraux, lorsqu'ils sont choisis en adéquation aux besoins de la personne et positionnés au bon endroit du corps en fonction de la zone ou des zones affectées ou et/douloureuses, des chakras afférents et de l'ensemble des plans multiples corporels (émotionnel, physique, mental énergétique et spirituel), ont une action efficace dans la dissolution de la douleur.

La conscience, la véritable connaissance qui nous guérit.

La conscience de l’origine d’une difficulté de vie, d’un malaise ou d’une maladie s’avère incontournable pour se libérer de son mal-être. Un grand nombre d’individus vivent et meurent dans l’inconscience et quitte cette vie dans l’ignorance, la rancœur, la peur et la culpabilité. Celui qui sait apprendre à devenir conscient de sa vie, connaît le bonheur et la santé.

Qu’est-ce qu’une blessure d’âme ?

La blessure d’âme se réveille lorsque nous vivons une grande souffrance que nous préférons ignorer en portant un masque, pour nous en protéger et éviter de trop souffrir. A chaque blessure, correspond un masque. Dans la blessure d’abandon, nous portons le masque du dépendant. A la blessure de rejet, est rattaché le masque du fuyant. Nous portons le masque du rigide dans la blessure d’injustice, le masque du contrôlant dans la blessure de trahison, puis le masque du masochiste quant à la blessure d’humiliation.

Comment lever les blocages responsables d’une maladie ou d’un malaise chronique ?

L’égo, qui est la somme de nos mémoires, croyances, peurs et culpabilités, est responsable de tous nos blocages. Par le dénouement de ses mouvements et impulsions, nous pouvons devenir conscient et lever les peurs et culpabilités responsables des stagnations et des événements et vécus répétitifs et récurrents intervenant dans nos vies. La conscience, la reconnaissance et l’acceptation sont les puissants ressorts de la transformation et de la libération de nos maux.

hypnose Ericksonienne

Il faut garder à l’esprit que, même si l’on observe que l’hypnose peut avoir un impact fort sur le retour à la santé de malades, cette pratique ne soigne pas. L’hypnose permet au malade de se connecter à ses ressources naturelles et d’améliorer ses propres capacités de rétablissement. Elle ne se substitue pas à un suivi médical adapté.